Le ministère de l'Intérieur

Publié le 17/12/2021

Au niveau central, le bureau des élections et des études politiques coordonne l’organisation globale des élections.
Au niveau territorial, les préfectures assurent l’organisation concrète des scrutins et sont le point d’entrée et de contact privilégié des mairies.

Le bureau des élections et des études politiques : la coordination de l’organisation globale des élections

Le bureau des élections et des études politiques relève de la Direction de la modernisation et de l’administration territoriale. Il s’agit d’une direction du secrétariat général du ministère de l’Intérieur.

Le bureau des élections et des études politiques :

  • Adresse les instructions et constitue le point de contact des préfectures en matière de scrutin ;
  • Prépare les textes normatifs encadrant les scrutins ;
  • Coordonne et attribue aux préfectures le budget nécessaire aux opérations électorales ;
  • Conçoit et teste les applications informatiques permettant une centralisation des résultats efficace et sécurisée ainsi que le suivi des titulaires d’un mandat électoral (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/repertoire-national-des-elus-1/ ).

Pour ce faire, le bureau des élections et des études politiques se divise en trois sections :

  • La section juridique ;
  • La section financière ;
  • La section des études politiques.


Il est également composé d’un chef de bureau, administrateur civil et de ses adjoints.

Les préfectures : l’organisation concrète des scrutins

Les préfectures de département assurent l’organisation concrète des différents scrutins.

Elles constituent le point d’entrée privilégié des mairies et des candidats.

Le préfet de département a la responsabilité :

  • D’enregistrer les candidatures aux élections locales ;
  • D’assister la commission de propagande qui contrôle la régularité de la propagande électorale des candidats et assure sa bonne distribution aux électeurs du département ;
  • De centraliser les résultats tant de manière logistique, qu’informatique le soir des scrutins et d’assurer la remontée de ces résultats au niveau central (bureau des élections et des études politiques).


Le soir des scrutins, les agents des préfectures sont mobilisés pour assurer la centralisation et la remontée, tant informatique que logistique des résultats ainsi que pour transmettre les résultats à la presse quotidienne et régionale.